CANADIAN ASSOCIATION OF LAW TEACHERS
L’ASSOCIATION CANADIENNE DES PROFESSEURS DE DROIT

NOTER LA DATE -- conférence 2018

NOTER LA DATE --  la conférence 2018

L'Association canadienne des professeurs de droit / Canadian Association of Law Teachers (ACPD/CALT) est ravie d'annoncer qu'elle tiendra sa conférence annuelle conjointement avec l'Association canadienne pour l'enseignement clinique du droit/Association for Canadian Clinical Legal Education  (ACECD/ACCLE). Nous sommes ravis aussi que la conférence conjointe soit organisée cette fois par la Faculté de droit de l'Université Queen's à Kingston, en Ontario, du jeudi 31 mai au samedi 2 juin 2018. Veuillez noter la date de vos calendriers! Recherchez notre appel pour les participants en octobre 2017.


Le prix de l'ACPD

Je vous écris afin de vous annoncer officiellement le nom des lauréates et lauréats des prix académiques de l’ACPD/l’ACECD pour l’année 2016-2017. Les membres de nos jurys ont été très impressionnés  par le calibre des candidatures et des textes proposés pour ces prix. C’est donc avec un immense plaisir que je vous annonce les lauréates et lauréats des prix pour cette année :

**

CALT Academic Excellence Award

Le prix de l'ACPD pour l'excellence universitaire

Hoi Kong (McGill)

**

CALT Scholarly Paper Award

Le concours d'essai juridique de l’ACPD

Signa A. Daum Shanks (Osgoode)

Irehobhude O. Iyioha (Alberta)

Malcolm Lavoie et Moira Lavoie (Alberta)

[conjointement]

**

CALT Prize for Scholarship of Teaching and Learning

Le prix de l’ACPD pour l’avancement des connaissances dans l’enseignement et l’apprentissage du droit

David Sandomierski (uToronto, SJD)

**

J’espère que vous serez en mesure d’assister à notre conférence en juin où, entre autres faits saillants, les lauréates et lauréats de nos prix participeront à panel afin de présenter leurs recherches.

La conférence aura lieu à la Faculté de droit de l’Université de Victoria, du 8 au 10 juin 2017 sur le thème « Le juriste accompli et le continuum de la formation juridique ».

Inscrivez-vous le plus tôt possible : vous avez jusqu’au 30 avril 2017 pour profiter du tarif de préinscription.

Pour consulter les renseignements sur l’inscription : https://www.eventbrite.com/e/educating-the-whole-lawyer-a-joint-accle-calt-conference-tickets-32571367838


L’apprentissage du(de la) juriste accompli(e) : une conférence conjointe de l’ACECD et de l’ACPD

La conférence conjointe de l’ACECD et de l’ACPD s’échelonnera sur deux journées et demie. L’inscription débutera à 8 h 30 le jeudi 8 juin à Victoria. L’événement prendra fin à 13 h le 10 juin.

Les frais d’inscription comprennent le petit déjeuner durant les trois jours de l’événement et le dîner(midi) les 8 et 9 juin. Il est aussi possible d’adhérer à l’ACECD et à l’ACPD au moment de votre inscription. Inscrivez-vous sans tarder! Vous avez jusqu’au 30 avril 2017 pour profiter du tarif de préinscription.


ACECD/ACPD 2017 appel à la participation

La formation et l’apprentissage des juristes accompli-e-s

L’Association canadienne des professeurs de droit (ACPD) et l’Association canadienne pour l’enseignement clinique du droit (ACECD) ont le plaisir d’annoncer qu’elles organisent conjointement leurs conférences annuelles en 2017 à la Faculté de droit de l’Université de Victoria, du 8 au 10 juin 2017.

Cette conférence conjointe se déroulera sur le thème « Le juriste accompli et le continuum de la formation juridique » et nous nous réjouissons de diffuser cet appel à la participation. 

Read more

L’appel des mises en candidature pour les prix de l’ACPD, 2017

L’appel des mises en candidature pour les prix de l’ACPD, 2017, vient d’être affiché sur le site. Prière de diffuser cet appel le plus largement possible.


Colloque annuel 2017

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le Colloque annuel 2017 de l’Association canadienne des professeur(e)s de droit se tiendra à l’Université de Victoria du 8 au 10 juin 2017, de concert avec l’Association canadienne pour l’enseignement clinique du droit (ACECD). Nous sommes en train d’élaborer le programme du colloque et en afficherons les détails au fur et à mesure. Nous espérons vous compter parmi nous au mois de juin.


Le message de la présidente: une nouvelle année, un nouveau mandat

Bienvenue au nouveau site web de l’ACPD!

Nous travaillons depuis un moment sur la réalisation de ce nouveau site web pour les membres de l’ACPD et les professeur(e)s de droit. Vous trouverez ici des articles intéressants sur le droit et l’enseignement du droit, des ressources sur l’enseignement et l’apprentissage du droit, des informations portant sur des postes ou des appels de communications, ainsi que sur la revue et le colloque annuel.  Mais ce n’est qu’un début! L’utilité de ce site réside dans les possibilités de réseautage. En effet, nous pouvons maintenant gérer les communications de l’ACPD par ce site, créer des réseaux de professeur(e)s enseignant dans un certain domaine ou concerné(e)s par les enjeux de l’enseignement du droit et de la profession, par exemple. Le site est aussi relié à nos réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Si vous nous suivez sur ces réseaux, vous serez donc au courant des nouveaux articles et des nouvelles apparaissant sur le site.

 

Nouveau site web, nouvel exécutif, nouvelle Constitution, nouveau comité consultatif, nouveau prix!

C’est avec grand plaisir que je vous apprends que les membres de l’ACPD ont renouvelé en juin dernier mon mandat de présidente pour les deux prochaines années.  John Kleefeld, du Collège de droit de l’université de la Saskatchewan, a été élu Vice-Président. Derek McKee de l’université de Sherbrooke, toujours aussi dévoué, a accepté de continuer d’agir en tant que Trésorier et Angela Cameron de l’université d’Ottawa a été élue Secrétaire. S’ajoutent à ces officiers d’autres membres de l’exécutif: Teresa Scassa et Craig Forecese de l’université d’Ottawa et Konstantia Koutouki de l’université de Montréal. Jennifer Koshan (Calgary) organisera le colloque annuel pour 2016 qui aura lieu à l’université de Calgary. Finalement, Sara Ross agira en tant que représentante des membres étudiant(e)s aux cycles supérieurs. Je tiens à les remercier de leur temps et de leur dévouement!

J’aimerais aussi prendre quelques lignes pour remercier chaleureusement les membres de l’exécutif de l’année dernière: Shauna Van Praagh (McGill), Gemma Smyth (Windsor), Amar Khoday (Manitoba), Eric Adams (Alberta), Elaine Craig (Dalhousie) et nos deux représentantes pour les étudiant(e)s aux cycles supérieurs, Vanisha Sukdeo (Osgoode), qui s’est occupée de gérer le blog,  et Tenille Brown (Ottawa). Un gros merci à toutes et tous pour votre dévouement à l’ACPD!

À notre assemblée des membres de 2015, nous avons aussi adopté des amendements à la Constitution de l’association. Certains de ces changements reflètent les temps modernes (comme par exemple, les communications par courriel, consultation de l’exécutif par courriel), et certains sont plus structurels. Par exemple, les membres de l’exécutif sont maintenant élus pour une période de deux ans afin d’assurer une certaine continuité et d’être en mesure de planifier sur deux ans. Les amendements prévoient aussi la création d’un comité consultatif sur lequel siègeraient des représentant(e)s de chaque faculté ou programme de droit, choisi(e)s par leur propre institution. Ce comité sera créé bientôt et jouera le rôle de liaison entre l’exécutif et les professeur(e)s de droit, sera consulté sur des enjeux ponctuels, et sera invité à assister l’exécutif.

 

Colloque annuel de l’ACPD 2016

 Le colloque annuel de 2016 aura lieu à l’université de Calgary les 30 et 31 mai. Notre thème, inspiré du thème du Congrès des sciences humaines, “l’énergie des communautés”, est “Énergiser les communautés à travers l’enseignement du droit”. Nous vous encourageons fortement à soumettre une proposition de communication, d’atelier, de panel ou de table ronde.  De plus, nous planifions des panels portant sur des enjeux courants dans l’enseignement du droit et la profession. Le succès du colloque dépend de votre participation!

 

Nouveau prix dans l’avancement des connaissances sur l’enseignement et l’apprentissage du droit!

Sur l’excellente suggestion d’une membre de l’ACPD, nous venons de créer un tout nouveau prix qui porte sur la mission principale de l’ACPD d’encourager les discussions et les échanges sur l’enseignement du droit. Ce nouveau prix récompensera l’avancement des connaissances en enseignement et apprentissage en droit, que le manuscrit soit ou non publié. Voir l’onglet sur les prix pour plus d’informations.

 

Planification pour l’année 2015-2016

Cette année académique déjà bien entamée avec le lancement du nouveau site web, notre planification pour celle-ci comprend les activités habituelles de l’ACPD, notamment le colloque annuel, les prix et la revue.  Nous explorons également la possibilité de devenir un organisme fédéral sans but lucratif (actuellement l’ACPD est une association non incorporée).  Et puis, la question du recrutement se présente encore cette année. En effet, considérant le nombre de professeur(e)s de droit, le nombre de membres actifs est peu élevé, ce qui limite les ressources dont nous disposons et donc des activités que nous pouvons réaliser.  Il y a plusieurs explications possibles pour cette situation, mais il semble aussi y avoir une certaine confusion sur l’adhésion à l’ACPD. Certain(e)s pensent qu’elle est automatique pour les professeur(e)s de droit, ou encore que l’adhésion est à vie… Ce serait bien n’est-ce pas? Malheureusement, ce n’est pas le cas.  Il faut renouveler son adhésion à chaque année et payer les frais de $75 ($25 pour les étudiant(e)s aux cycles supérieurs). En plus d’encourager l’association, votre adhésion vous permet d’obtenir gratuitement un volume papier de la Revue sur l’enseignement du droit au Canada (REDAC).

 

Êtes-vous membre de l’ACPD?

 

Cliquer ici pour des informations sur l'adhésion.

 

Annie Rochette

Présidente, Association canadienne des professeur(e)s de droit


Appel de propositions

Sont les bienvenues les propositions de théoriciens, de théoriciennes, de praticiens, de praticiennes, d’étudiants, d’étudiantes, d’avocats et d’avocates sur les sujets suivants :

  • Nouvelles disciplines juridiques : Quel genre de formation faut-il donner aux avocats et aux avocates du 21e siècle?
  • Nouveaux climats juridiques : Comment peut-on enseigner aux avocats et aux avocates à travailler efficacement et harmonieusement au sein d’équipes multidisciplinaires?
  • Nouveaux processus d’accréditation : Comment peut-on favoriser la recherche de nouvelles façons de préparer les avocats et les avocates à l’entrée au Barreau?
  • Formation permanente : Que peut-on faire pour que le développement professionnel réponde aux besoins des avocats et des avocates à chaque étape de leur carrière tout en renforçant leurs compétences?
  • Bassin représentatif : Que peut-on faire pour que les facultés de droit et la profession reflètent mieux la diversité de la société canadienne et que les diplômés puissent poursuivre une vaste gamme d’objectifs de carrières, notamment en justice sociale?
  • Union de la théorie et de la pratique : Comment les employeurs et les formateurs juridiques peuvent-ils cultiver un dialogue productif sur la préparation des diplômés aux besoins du marché?
  • Pertinence des avocats et des avocates : Comment peut-on adapter la profession aux clients?
  • Transformation de la profession : Comment les formateurs peuvent-ils stimuler l’innovation chez les avocats et les avocates?
Read more

The Ethics of Student Engagement Technologies: Using Clickers & Smartphones to Learn the Law

The Challenge

Digital natives now comprise a major sector of law school entrants. Don’t be surprised if they appear in your Contracts 101 class this September expecting to use their Apple Watches or Google Glass in learning the law. Such a scenario raises a troubling discrepancy in legal education methodologies: while most students are quite adept with student engagement technologies (SETs) from undergraduate classes, the majority of their law school professors prefer the passive environment of lectures, podiums, and PowerPoint. There might be a variety of reasons for avoiding SETs: apprehension of the technology, the time required for set-up, or fears that techno-wizardry will bog down content-intensive curricula. Some might also hold deep ideological commitment to the timeworn Socratic method.

As the inventory of SETs increases to include both more functional clicker remotes and web-based mobile phones, as well as videos used in the flipped classroom, there is mounting empirical evidence that active learning can address alarmingly short attention spans, improve grades, and close gender and socio-economic gaps. Such benefits raise the ethical question for us all: are we not obligated as law teachers to employ active learning, including SETs, in the best interests of our learners?

Read more

Colloque Annuel


Liquid error: undefined method `total_pages' for #