CANADIAN ASSOCIATION OF LAW TEACHERS
L’ASSOCIATION CANADIENNE DES PROFESSEURS DE DROIT

ACECD/ACPD 2017 appel à la participation

La formation et l’apprentissage des juristes accompli-e-s

L’Association canadienne des professeurs de droit (ACPD) et l’Association canadienne pour l’enseignement clinique du droit (ACECD) ont le plaisir d’annoncer qu’elles organisent conjointement leurs conférences annuelles en 2017 à la Faculté de droit de l’Université de Victoria, du 8 au 10 juin 2017.

Cette conférence conjointe se déroulera sur le thème « Le juriste accompli et le continuum de la formation juridique » et nous nous réjouissons de diffuser cet appel à la participation. 

Cette année, l’Institute for the Advancement of the American Legal System (IAALS) a publié une étude intitulée « Foundations for Practice » (Les fondements de la pratique du droit). Cette étude empirique de grande envergure de la profession juridique américaine identifie les « fondements » que les avocates et les avocats débutant leur carrière au sein de la profession juridique doivent acquérir pour réussir. Il faut souligner que les bases identifiées dans l’étude comme étant essentielles à la pratique comprennent l’intégrité, l’éthique du travail, le bon sens, la résilience, et d’autres attributs qui font, selon le rapport, que l’on est un « juriste accompli ». L’accent que l’étude met sur le « quotient personnalité », à savoir dans quelle mesure et comment on peut enseigner, évaluer et alimenter cet objectif, fait écho à l’attention que la formation juridique et les cliniques juridiques canadiennes portent de façon croissante à l’identité éthique, au développement d’une pratique réfléchie et à la nécessité de protéger la santé mentale des étudiantes et étudiants en droit et des professionnels du droit.

Qui plus est, dans la foulée des appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation, les « juristes accompli-e-s» doivent également contribuer au processus et à la mission de la réconciliation. De façon plus générale, « les juristes accompli-e-s » a un rôle à jouer pour ce qui est de relever les défis sociaux urgents et, en particulier, la question de l’accès à la justice.

Par ailleurs, on peut concevoir la formation juridique comme étant un « continuum » de cycle de vie professionnelle qui exige une cohérence entre les différentes étapes de l’évolution et du perfectionnement professionnel de l’avocat-e et de sa carrière.

Cette conférence s’inspire de ces développements en invitant les professeur-e-s de droit et les professionnel-le-s cliniques à discuter de la contribution de la faculté de droit et des cliniques juridiques à l’édification de « juristes accompli-e-s ». La conférence comprendra quatre modules conçus sur ce thème, tels que décrits ci-dessous.

La conférence ACECD/ACPD sollicite par conséquent des propositions en vue des groupes de discussion/panels ainsi que des participant-e-s désireux d’aborder des questions soulevées par les thèmes de ces quatre modules, y compris mais sans s’y limiter, des enjeux plus spécifiques tels qu’identifiés ci-dessous.

Modules

1) Questions structurelles :

Sur ce sujet, les questions clés comprennent l’élaboration de programmes qui cadrent avec les objectifs, les stratégies d’enseignement et les évaluations à l’échelle du programme au complet plutôt que cours par cours uniquement, ce qui comprend les rapports entre la première année et les années supérieures, l’autochtonisation du programme d’études et l’intégration de cliniques, de labos, de centres et de possibilités d’apprentissage expérientiel au programme d’études.

2) Questions pédagogiques :

Quelles stratégies d’enseignement, le cas échéant, favorisent le mieux les types d’attributs qui constituent le quotient personnalité et les attributs éthiques, de réflexion, de réconciliation, de réforme, d’entrepreneuriat et d’innovation qui y sont reliés ? Comment partager les expériences et meilleures pratiques des professeur-e-s et des clinicien-ne-s qui dispensent ou conçoivent déjà des cours ou des composantes de cours, dans l’optique de favoriser l’acquisition de ces attributs ? Quel rôle l’apprentissage expérientiel  joue-t-il et de quelle manière peut-on évaluer les apprentissages qui en résultent? Quels seraient les obstacles et défis à l’adoption de ces stratégies et initiatives d’apprentissage ? Et comment surmonter les uns et relever les autres ? Quels changements significatifs faut-il instaurer pour que les programmes d’études comprennent une formation en droit autochtone et en méthodologies juridiques autochtones et répondent ainsi aux aux appels à l’action no 27 et 28 ?

3) Questions  d’accessibilité :

Pour ce module, les questions clés comprennent les facultés de droit, la diversité et l’égalité ; l’intérêt, l’appui et la réussite académiques; favoriser les relations au sein de la communauté ; la promotion de la santé mentale ; et le rôle de la formation juridique, des cliniques juridiques et des ordres professionnels dans la préparation des étudiant-e-s et des professionnel-le-s du droit en vue de servir des communautés qui n’ont pas suffisamment accès à la justice, aussi bien par des moyens traditionnels que nouveaux.

4) Études supérieures en droit :

Quel est le rôle des études supérieures en droit? S’agit-il d’une forme de perfectionnement professionnel, d’un tremplin pour la carrière professorale ou des deux ? Les facultés de droit canadiennes et les avocat-e-s formés à l’étranger : effet de concurrence ou de correction ? Quel est le rôle, s’il en est un, des facultés de droit dans la formation juridique des professionnel-le-s en exercice ?

Format

La conférence ACECD/ACPD 2017 cherche à impliquer des professeur-e-s de droit associés à tous les aspects du continuum de la formation juridique : pré-J.D./LL.L.; facultés de droit; ordres professionnels de juristes et autres disciplines professionnelles.

La conférence ACECD/ACPD 2017 sera organisée en fonction des discussions interactives entre les participant-e-s qui font avancer la réflexion entourant les thèmes à l’étude.

La conférence ACECD/ACPD 2017 projette également de produire un « rapport d'orientation » qui reprendrait les observations et conclusions que l’on aura tirées de ce processus. Les activités et discussions subséquentes entre les participant-e-s pourront ensuite être organisées en se fondant sur ce rapport d'orientation, permettant ainsi de favoriser une éclosion de points de vue, de meilleures pratiques et d’idées.

Soumissions

La conférence ACECD/ACPD 2017 sollicite la participation de tous les professeur-e-s de droit, juristes et étudiant-e-s en droit ainsi que des professionnel-le-s d’autres disciplines à soumettre des propositions de présentations individuelles, de groupes de discussion ou d’ateliers. Nous sommes tout particulièrement intéressés aux propositions qui visent à faire participer l’auditoire d’une manière à la fois interactive et dynamique.

Les propositions seront examinées et choisies par les membres du comité de la Conférence de l’ACECD/l’ACPD en se fondant sur leur qualité et leur pertinence par rapport au thème et aux objectifs de la conférence. Les propositions ne doivent pas excéder une page et doivent indiquer le sujet et les conférenciers/conférencières proposés, ainsi que le format envisagé (présentation individuelle, groupe de discussion, atelier ou autre format) et la durée requise (30, 45 ou 90 minutes). Prière de faire parvenir votre proposition par courriel à caltconference@gmail.com d’ici le 31 janvier 2017. 

Si vous avez des questions au sujet de cet appel de propositions, veuillez les adresser à cforcese@uottawa.ca  


Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.